Cette page est dédiée à la Psychothérapie de manière générale. J’ai rédigé des textes dédiés plus spécifiquement aux enfants, adolescents et adultes. Vous pouvez accéder à ces pages en cliquant sur les liens:

Psychothérapie pour Enfants / Psychothérapie pour Adolescents / Psychothérapie pour Adultes.

 


 

Psychologue clinicien, je suis formé à différentes approches théoriques liées à la psychothérapie.

Pour ma pratique en cabinet, j’ai choisi de faire appel principalement à la Psychanalyse, car je pense que les symptômes que nous éprouvons et qui nous amènent à consulter révèlent sur nous-mêmes quelque chose de plus profond.

Une approche psychanalytique du symptôme.

En vous offrant un espace de parole au sein de mon cabinet, le travail premier autour de ce symptôme invalidant vous aidera à ressentir rapidement un mieux être au quotidien.

Ces symptômes (deuil, dépression, anorexie, agoraphobie, TOC, dépendances diverses, etc.) ont des retentissements à divers niveaux : centrés sur l’esprit comme dans les manifestations de l’angoisse, et qui passent parfois plus profondément dans le corps comme le sont les attaques de paniques, les douleurs chroniques ou les insomnies.

A partir de ce symptôme, psychique ou physique, je vous propose des entretiens dans un cadre de psychothérapie pour un travail à plus ou moins long terme.

Un effet bénéfique dès la première séance.

Généralement, dès la première séance, il s’établit un mieux être pour vous du fait d’une libération de la Parole au sein d’un espace sécurisé par le secret médical.

Il est conseillé de poursuivre sur quelques séances afin d’amorcer un premier travail et évaluer les bénéfices de la thérapie.

Je conseille une première série de cinq séances à minima, ce qui vous permettra de voir l’évolution de la situation.

La question de la durée du suivi.

Généralement, on pense qu’une thérapie psychanalytique doit prendre des mois, voire des années, avant de produire des effets.

C’est en partie vrai, mais dès les premières séances un effet peut être ressenti ; c’est la raison pour laquelle je conseille de poursuivre sur quelques séances au départ.

Par la suite, le patient est libre de poursuivre le travail vers des éléments plus profonds. Ceci fait partie des choses auxquelles nous réfléchissons ensemble au cours des séances.

Le travail au long cours permet d’aborder de nombreux éléments de la vie psychique du patient et apporte un soutien et des ressources pour le quotidien.

Ce travail sur un plus long terme permet de minimiser la possibilité pour ce symptôme de revenir.

L’analyse d’éléments de votre vie autour du symptôme, plus profond, permettent ainsi d’avoir un effet plus durable que le premier travail de soutien que vous avez initié en me contactant.

Le déroulement des entretiens.

Le premier rendez-vous permet de voir ensemble ce qu’il est possible de mettre en place et d’évaluer ensemble ce que vous souhaitez.

Celui-ci constitue une véritable séance de travail.

Habituellement, la durée de cette séance peut aller de 45 minutes à 1 heure, et je vous demande la somme de 50 euros pour cette consultation.

Dans le cas de la poursuite dans une psychothérapie, le montant des honoraires est fixé à 40 euros pour une séance de 45 minutes environ.

Nous évaluons ensemble la fréquence de nos rencontres, et exceptionnellement, il est possible de revoir ces honoraires à la baisse afin que cette question ne soit pas un obstacle au travail de thérapie.

La question des honoraires.

N’étant pas médecin ni auxiliaire médical, le psychologue est totalement libre de son intervention.

Cette liberté est un bienfait pour le patient, mais la contrepartie est que les séances ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Le montant des honoraires peut faire l’objet d’une discussion en fonction de votre situation financière; le premier entretien permet d’évoquer cela.

Certaines mutuelles peuvent prendre en charge les séances auprès d’un psychologue, vous pouvez vous renseigner auprès de la vôtre afin de savoir si cela est le cas pour vous.